Rechercher

Respirer pour se sentir bien

Dernière mise à jour : 29 nov. 2021


La respiration est primordiale au maintien de la vie. Il s'agit d'une fonction automatique.

Alors avons-nous vraiment besoin d'y porter attention ?


Avez-vous déjà observé la façon dont vous respiriez ? Respirez-vous vite ou lentement ? Respirez-vous au niveau de vos épaules, de vos côtes, de votre ventre ?


La respiration pulmonaire normale compte entre 12 et 20 cycles par minute.

La respiration lorsqu'elle est complète, compte 3 étages : scapulaire ou supérieur, thoracique ou moyen et abdominal ou inférieur. L'état émotionnel varie selon les étages respiratoires mis en jeu.


Plus le souffle est court et dans les épaules, plus, en général, nous ressentons de l'agitation ou du stress.


Pour rester en bonne santé, se ressourcer, retrouver la sérénité, il est primordial de bien respirer.


Enfants, instinctivement, nous respirions correctement c'est-à-dire avec l'étage abdominal.


L'éducation, le culte du ventre plat et le rythme trépidant de nos vies actuelles, nous a conduit peu à peu à réduire le parcours de notre souffle et à la cantonner au mieux au thorax sinon dans nos épaules. Ce souffle atrophié contribue à nous fatiguer voire à nous stresser.


Revenir à une respiration naturelle c'est s'ouvrir la voie du mieux-être.


Vous vous sentez stressés, à bout de souffle ? Un bon prétexte pour chouchouter sa respiration :


Le cerveau , responsable de toutes nos fonctions corporelles, utilise jusqu'à 22% de l'oxygène inhalé alors qu'il ne représente que 2% de notre masse corporelle. Une respiration harmonieuse facilite l'accès à une bonne santé et contribue à un bon équilibre aussi bien physique que mental.


De plus, la respiration met en jeu le diaphragme. Il s'agit d'un grand muscle qui limite les étages cardio-respiratoire et digestif-urogénital du corps. Respirer en conscientisant le diaphragme induit un massage bienfaisant entre ces deux étages rythmique et métabolique.


Mobiliser le diaphragme engendre aussi la détente du plexus solaire, situé sous le sternum entre les côtes basses. Le plexus solaire est le siège des émotions. Il est particulièrement sensible lorsque l'on ressent des émotions fortes (la fameuse sensation de nœud à l'estomac). Respirer profondément par l'abdomen soulage les tensions de cette zone.


Quelques pistes pour optimiser votre respiration :


En dehors de la production d'un effort physique, respirez par l'abdomen, par le nez et permettez à votre peau de respirer librement. Nous avons tendance à l'ignorer mais un sixième de la respiration est assuré par le tissu cutané.


Alors respirez amplement et prenez soin de vous,

à bientôt,


Pour réserver une séance en ligne cliquez sur le lien ci-dessous :

réservations en ligne


Charlotte HERMAN





Sources bibliographiques:

- Le yoga au jour le jour, Davina Delor, Editions Poche Marabout

- La quête de l'excellence, Docteur Raymond Abrezol, Editions Lanore

44 vues0 commentaire