Rechercher

Je dors mal... Tribulations d'un sommeil agité.

Dernière mise à jour : 29 nov. 2021

Le sommeil et son importance

A quoi sert le sommeil ?


Pendant la journée, il se produit : usure, déconstruction et fatigue du corps. Le sommeil neutralise les impacts de l'usure en permettant sa réparation et sa régénérescence.

Sur le plan physique, le sommeil permet de :

- récupérer de la fatigue

- cicatriser, avoir une action anti-rides

- régénérer les cellules, nettoyer les tissus

- décompresser les disques intervertébraux

- réguler les systèmes nerveux, hormonal, immunitaire

- réguler la thermogenèse

- fixer les minéraux

Sur le plan psychique, il joue sur l'attention, la concentration, l'apprentissage, la vigilance. Un bon sommeil améliore l'humeur et les résultats (professionnels, scolaires).

Le sommeil est vital, indispensable. En l'absence de nuit de sommeil pendant une semaine, une fracture psychique survient. Les conséquences sont le basculement dans la folie (hallucinations et détérioration mentale). Lorsque la phase du rêve est bloquée pendant deux semaines, on aboutit au même résultat. Il y a donc qualité et quantité de sommeil. La phase de rêve est nécessaire.

A noter : Les heures avant minuit sont bien plus bénéfiques (4 fois plus de récupération).

Quelles sont les conditions idéales pour dormir ?

La température de la pièce ne doit pas être excessive (16-18°C) afin de ne pas assécher l'air et permettre une respiration par le nez. Le noir complet favorise la sécrétion de mélatonine. Le support doit être confortable, idéalement tête au Nord. L'ambiance se doit d'être calme et le dormeur libéré de ses soucis. Un dîner léger sera pris à distance du coucher. Une heure avant le coucher, les écrans seront éteints.

A quel moment peut-on parler de troubles du sommeil ?

On peut parler de troubles du sommeil, si vous connaissez au moins 3 fois par semaine, depuis plus d'un mois, avec un impact significatif sur votre journée, au moins l'un des cas de figures suivants :

Vous mettez plus de 30 minutes à vous endormir

ou

Vous vous réveillez 2 à 3 fois par nuits

ou

Vous vous réveillez précocement (1h avant l'heure prévue)

[A l'opposé, l'hypersomnie est un accroissement pathologique de la quantité de sommeil. Elle doit être prise en charge par un médecin.]

A noter : nous ne sommes pas tous égaux devant le sommeil, mais on peut donner comme référence une durée de 8 heures de sommeil par nuit pour un adulte.


Quelles sont les conséquences des troubles du sommeil ?

Sur la route, le risque d'accident est multiplié par 5. Une privation de sommeil de 17 heures revient à conduire, en termes de comportement, avec un taux d'alcoolémie de 0,75 g d'alcool par litre de sang. Pour une privation de 24 heures, l'équivalent en taux d'alcoolémie passe à 1 g/l. Les insomnies non traitées augmentent le risque de dépression par 40. Le risque cardio-vasculaire est multiplié quant à lui par 2.


Et la sophrologie dans tout cela ?

Dans un premier temps, il est primordial de consulter un médecin pour déterminer si l'insomnie ou de la difficulté d'endormissement que vous vivez nécessite un traitement médicamenteux.

La pratique de la sophrologie couplée à une régulation de l'hygiène de vie est indiquée dans les cas de troubles du sommeil :

- pour apprendre à gérer son stress, se relaxer

- pour préparer le sommeil grâce à des visualisations ciblées

- pour conditionner l'endormissement

- pour apprendre à se rendormir facilement en cas de réveils nocturnes


Prenez soin de vous et de votre sommeil.

à bientôt,


Charlotte Herman Sophrologue


Pour réserver une séance en ligne cliquez sur le lien ci-dessous :

réservations en ligne


Sources bibliographiques : Vaincre par la Sophrologie, Exploiter son potentiel physique et psychologique, Docteur Raymond Abrezol, Tomes 1 et 2

30 vues0 commentaire